Éducation populaire et citoyenneté

Si les séjours Grandir Aventure sont solidaires, c’est d’une part parce qu’ils respectent les critères établis par l’ATES (Association pour le Tourisme Équitable et Solidaire), d’autre part parce que nous soutenons l’éducation populaire.

L’éducation populaire consiste à prendre conscience des rapports sociaux et de la place que l’on occupe dans la société, à expérimenter sa capacité à agir…

Tout ça, afin de construire une force collective, capable d’apporter sa propre réflexion sur le monde, d’imaginer des solutions et d’agir pour la transformation sociale.

/ L’éducation citoyenne et populaire à travers la solidarité
/ Planter une petite graine dans les esprits…
/ Changer de regard
/ Et après ?
/ En conclusion

L’éducation populaire et citoyenne à travers la solidarité internationale

Pour changer les choses, il faut informer, et faire comprendre. La plupart des jeunes voyageurs Grandir Aventure souhaitent participer aux séjours pour aider et participer au changement. Mais il est important de mesurer l’impact de leur voyage. Les jeunes doivent être conscient qu’un séjour de quelques semaines ne permettra pas de changer instantanément les choses sur place, de sortir les enfants des rues de la misère, de faire baisser la pauvreté. Les retombées ne sont pas concrètement visibles. Il faut du temps, de la patience et de la persévérance pour faire évoluer les projets mis en place. Il faut également un soutien financier, matériel et humain. Les jeunes voyageurs Grandir Aventure apportent ces soutiens. Concrètement :

  • Un soutien financier :

8% du prix (hors aérien) du séjour est reversé à nos associations partenaires. Nous invitons également chaque voyageur à devenir parrain de notre association de protection des enfants des rues à Madagascar Grandir Ailleurs

  • Un soutien humain :

En participant à des actions sur leur lieu de voyage avec les associations partenaires.

Bien souvent, les jeunes n’ont pas idée de l’impact de leur voyage sur eux-même !  …

Planter une petite graine dans les esprits…

… La petite graine de la solidarité. Une petite graine qui grandira dans les esprits des jeunes voyageurs et fera naître de nouvelles réflexions.

Cette petite graine se plante grâce à l’ouverture sur les autres, à la découverte de nouvelles façons de vivre et de voir le monde. C’est pourquoi nos séjours favorisent l’immersion et l’expérience partagée entre les voyageurs et les locaux. Partager un repas, jouer ensemble, danser ensemble… C’est dans ces échanges simples que chacun découvrira réellement les différences et les similitudes culturelles. C’est dans ces temps de partages que chacun sera prêt à s’ouvrir et à comprendre.

Changer de regard

Notre objectif est que chaque voyageur revienne avec un regard changé.

Les jeunes doivent apprendre à se questionner sur le monde qui les entoure, à être attentif aux inégalités et à réfléchir à des solutions alternatives et responsables.
… Et cela afin d’avoir une meilleure compréhension de la situation dans les pays du sud, des inégalités, des problématiques environnementales ou sociales.

Et après ?

Il s’agit là d’une introduction à leur avenir en temps que citoyen du monde solidaire :

En rentrant de leur séjour solidaire, certains s’engageront dans une association près de chez eux, afin d’apporter un coup de main pour lutter contre les inégalités sociétales.

Certains souhaiteront orienter leurs études dans le social ou encore dans solidarité internationale, comme Philine : “Bien plus que des séjours à l’étranger, le Pérou et Madagascar ont été des aventures d’une richesse infinie puisqu’elles me conduisent 6 ans après vers un master, et une carrière en tant que travailleur humanitaire.”

D’autres encore souhaiteront revenir sur place. C’est le cas de Gaëlle qui a commencé en temps que jeune voyageuse à Madagascar. Touchée par le projet, elle est revenue plus tard en tant qu’accompagnatrice… puis en tant que volontaire service civique en appui au Programme de Protection des Enfants des rues de notre association partenaire Grandir Ailleurs !

D’autres deviendront ambassadeur ou ambassadrice de Grandir Ailleurs, et participeront à son développement grâce à de petites actions simples (relais des actualités sur Facebook, affichages dans leur école…) ou de plus grande ampleur (par exemple Martin, ancien voyageur solidaire Grandir Aventure, qui a intégré l’école d’ingénieur ISAE-Supaéro : dès sa première année, il a constitué un groupe de stagiaires qui sont venus appuyer la construction d’une école à Madagascar avec Grandir Ailleurs).

Nous comptons également parmi les parrains et marraines de Grandir Ailleurs plusieurs de nos anciens jeunes voyageurs.

En conclusion

Nous ne promettons pas aux jeunes de changer le monde en quelques semaines ou de réduire instantanément la pauvreté.

Nous leur demander d’apporter leur soutien à des actions concrètes mises en places par nos partenaires et de s’ouvrir à de nouvelles réflexions. Il s’agit d’un projet plus large et plus profond : celui de l’éduction citoyenne et de la transformation sociale.

Les yeux ouverts, l’esprit curieux et le cœur généreux :

C’est ainsi que nous changerons le monde, tous ensemble !

 

“Un jour, un gigantesque incendie ravage la jungle.
Affolés, les animaux courent dans tous les sens.
Seul un colibri fait l’aller-retour de la rivière au brasier,
Transportant dans son bec un toute petite goutte d’eau
pour la déposer sur le feu.
Un toucan à l’énorme bec l’interpelle :
“Mais enfin colibri ! Tu vois bien que ça ne sert à rien.”
“Oui, je sais” répond le colibri,
“mais je fais ma part”…