L'Inde

Mystique et colorée

Inde - monde Placeholder
Inde - monde

L’Inde n’est pas un voyage, c’est un saut dans l’inconnu. Ici, un autre monde commence, d’autres paysages, d’autres langues, d’autres saveurs et une culture, en tout point différente.

icone superficieSuperficie : 3 287 590 km²
(environ 6 fois la France !)

Langues : Anglais et 22 langues principales,
dont la plus connue, le hindi

Capitale :
New Delhi

icone fete nationale vertFête nationale : 26 janvier (anniversaire de la Constitution indienne),
15 août (jour de l’Indépendance)

Monnaie :
la Roupie

icon book vert Religions :  hindous (80,5 %), musulmans (13,4 %),
chrétiens (2,3 %), sikhs (1,9 %), bouddhistes (0,8 %), jaïns (0,4 %).

zoom vert

En savoir plus sur l’Inde

CONTEXTE HISTORIQUE

En bref :

A partir du VIIéme, les royaumes se multiplient et s’affrontent mais petit à petit les régions de l’Inde sont assujetties par les conquêtes musulmanes. Cela aboutit au sultanat de Delhi et, à partir de 1526, à l’empire Moghol.

A partir du XVIIème siècle, les Anglais prennent leur quartier dans le pays et instaurent l’empire Britannique des Indes en 1857.

Dès 1920, Gandhi organise des campagnes d’agitation à l’échelle nationale pour protester contre des lois prolongeant certaines restrictions des libertés fondamentales instaurées pendant la guerre ; il prône la non-violence et la désobéissance civile. Il se bat pour l’indépendance du pays, laquelle est accordée en 1947. L’Empire est alors divisé en 2 : l’Union Indienne et le Pakistan, pour les Musulmans. Cette partition entraîne des déplacements de population, des violences entre les communautés et plusieurs guerres entre les deux peuples. Le conflit perdure encore aujourd’hui. Gandhi est assassiné en 1948 par un extrémiste.

C’est uniquement en 1947 que l’Empire des Indes obtient son indépendance. De cette indépendance naissent deux états :

  • la République de l’Union Indienne
  • la République Islamique du Pakistan.

Janvier 1948 : assassinat du Mahatma Gandhi.

1948-49 : guerre au Cachemire, région peuplée en majorité de musulmans mais dont les autorités ont opté pour l’Union indienne.

Janvier 1950 : proclamation de la République. La constitution fait de l’Inde un état fédéral, laïque et parlementaire.

ORGANISATION POLITIQUE

L’Inde est une république fédérale qui combine un système parlementaire fondé sur le suffrage universel et l’existence de droits particuliers pour certaines castes.

L’organisation des institutions politiques de l’Inde est héritée en grande partie des institutions introduites lors de la colonisation britannique, auxquelles se mêlent des caractéristiques propres aux diversités ethniques, religieuses et linguistiques

L’Inde a hérité du modèle britannique de l’English Common Law, à ceci près qu’elle est représentée par un président de la République, au rôle tout aussi symbolique et honorifique que la reine d’Angleterre, élu au suffrage indirect par un collège électoral spécial pour une durée de 5 ans.

Le pouvoir exécutif est détenu par le Premier ministre, désigné par le parti majoritaire au Parlement.

L’Inde possède 29 états et 7 territoires administrés par le gouvernement central, certains en voie d’autonomie. Ces divisions suivent les différences linguistiques et ethniques plutôt que géographiques.

En juillet 2017, le nouveau président Ram Nath Kovind a été élu.

Même s’il ce n’est pas la 1ère fois qu’un homme politique issu de la caste des dalit accède à la présidence (K. R. Narayanan 1997 – 2002), le message reste fort. En effet, le système des castes est en principe aboli, ainsi que le terme discriminatoire d’ « intouchable », mais le peuple indien conserve une hiérarchie sociale et héréditaire indélébile. Les dalits sont pour la grande majorité pauvres et marginalisés, apparentés à des “hors-caste” mais bénéficient d’une politique de quotas visant à les intégrer à une Inde prometteuse en pleine croissance.

CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Depuis le début des années 2000, le pays connait une croissance soutenue, avec un taux de 7,3% en 2015-2016, et apparait désormais comme un moteur de la croissance mondiale.

L’Inde pourrait devenir la troisième puissance économique mondiale à l’horizon 2030. Ses atouts sont nombreux et la distinguent de son voisin chinois.

Mais il lui reste de nombreux défi à relever :

  • Le niveau du PIB par habitant est faible malgré l’émergence d’une classe moyenne dynamique (environ 10% de la population).
  • Une large partie de la population vit sous le seuil de pauvreté (1/3 vit avec moins de 2$/jour), dans des conditions sanitaires précaires.
  • Bien que le secteur de l’industrie soit en hausse, l’économie indienne continue d’être basée sur le secteur des services qui représente près de 54,3% de la valeur ajoutée.
GÉOGRAPHIE

La géographie de l’Inde est très variée, composée de très hautes montagnes enneigées, de collines, de plaines, de plateaux mais aussi de déserts.
L’Inde est constituée de différentes grandes régions d’extension inégale, qui possède chacune leur climat : équatorial à la pointe sud, rigoureux près de l’Himalaya. L’Inde occupant la majeure partie du sous-continent indien, ses côtes mesurent plus de 7 000 kilomètres. L’Inde est bordée à l’ouest par la mer d’Arabie (ou mer d’Oman) et à l’est par le golfe du Bengale, parties de l’océan Indien.

L’Inde a des frontières communes avec le Pakistan, la Chine, le Bangladesh, la Birmanie (Myanmar), le Népal, le Bhoutan et l’Afghanistan1. Le Sri Lanka et les Maldives sont des états insulaires situés au sud de la péninsule indienne.

LANGUES ET DIALECTES

Il y a 22 langues principales en Inde, écrits dans 13 différents scripts et plus de 720 dialectes. La langue la plus parlée est l’hindi (au Nord) et le tamoul (au Sud).

GASTRONOMIE

La cuisine de Indienne est aussi variée que sa population. Elle est influencée par les épices, herbes, fruits et légumes que l’on trouve dans chaque région du pays, mais également par la religion et l’histoire. Les cuisiniers indiens ont maitrisent à la perfection la subtilités des parfums et le dosage méticuleux des épices, notamment par la préparation du “massala” (mélange d’épice). Méfiez-vous du “garam assala” ce qui veux dire très (chaud) epicé !

Le végétarisme est très répandu dans la société indienne. On distingue le végétarisme classique («veg. ») (sans viandes et poissons) et le végétarisme stricte (« pure veg. ») (sans viandes ni poissons, ni oeufs, parfois même sans oignons et ails). Ce dernier est celui des brahmanes et des jaïns.
La cuisine non végétarienne (« non veg. ») se compose le plus majoritairement de mouton (parfois chèvre) et de poulet. On trouve peu de viande de porc (à cause de la religion musulmane) ni de boeuf (vache sacré chez les Hindous).

Si la cuisine du sud de l’Inde est essentiellement végétarienne (riz, légumes et sauces épicées), la cuisine du Nord est plus carnivore (viandes au tandoor ou façon mughlaïe, donc d’origine persane ou moghole) et le riz est souvent remplacé par une incroyable variété de pains à base de blé.

La traditionnelle feuille de bananier sur laquelle le repas est encore servi dans certains restaurants a été remplacée par des assiettes en métal ou en plastique.
Même si les couverts se démocratisent de plus en plus sur les tables des classes moyennes et aisées, on attrape habituellement sa nourriture avec les doigts de la main droite (la main gauche étant considérée comme dévolue à des activités impures).

idée iconInformations utiles avant votre départ

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

Pour les ressortissants de l’Union européenne : passeport valide et valable encore six mois après le retour, visa obligatoire.
Pour un séjour de 30 jours au plus : demandez un e-Tourist Visa (entrée simple uniquement) sur le site officiel India Visa On line.

SANTÉ

Vaccins :
Il n’y a pas de vaccination obligatoire (sauf pour les voyageurs venant d’Afrique, d’Amérique latine et de Papouasie-Nouvelle-Guinée qui doivent présenter un certificat de vaccination contre la fièvre jaune).

Il est tout de même très conseillé de mettre à jour les vaccinations suivantes : Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite, fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

A la suite de la découverte de cas de méningite bactérienne à New Delhi, l’attention des voyageurs est attirée sur l’opportunité d’avoir une vaccination anti-méningococcique à jour.

Enfin, pour des séjours en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire, il s’agit d’une maladie virale transmise par les moustiques, il est donc fortement conseillé de se protéger contre ces derniers (sprays ou baumes répulsifs).

CLIMAT ET ENVIRONNEMENT

L’Inde appartient distinctement au monde des climats tropicaux. Sur une grande partie du territoire, on distingue surtout périodes humides et périodes sèches, régions humides et régions sèches. Il fait chaud toute l’année.

  • De décembre à février : sèche et fraiche
  • De mars à juin : saison très chaude et sèche
  • De juillet à septembre : saison des pluies
DÉCALAGE HORAIRE

L’Inde ne change pas d’heure avec les saisons, aussi, quand il est 13h en France, il est 17h30 en Inde l’hiver (+ 4h30) et 16h30 l’été (+ 3h30).

TENUE VESTIMENTAIRE
  • Adaptez vos vêtements à votre itinéraire mais de manière générale en Inde, il fait chaud (jusqu’à ce que le soleil se couche), prévoyez donc des tenues légères. Prévoyez toujours des vêtements longs pour les soirées et une veste imperméable pendant la saison des pluies.
  • Eviter les tenues trop découvertes pour les femmes, revêtir une tenue décente lorsque vous visitez temples ou mosquées.
  • Indispensable : Répulsif contre les moustiques, crème solaire, chapeau, chaussures de randonnée.
MONNAIE

La monnaie indienne est la roupie (Rp), divisée en 100 paisas.
1 € = 70 Rps. (Ce taux est indicatif)
Vous pouvez changer des euros à l’aéroport, dans les bureaux de change, dans certaines banques, ainsi que dans certains hôtels. Il est aussi possible de retirer du liquide à partir de distributeurs automatiques de billets dans la plupart des grandes villes.
Il convient de toujours avoir de la monnaie sur soit car les paiements par carte ne sont pas très répandus mis à part dans les grandes villes.

ÉLECTRICITÉ

Le voltage et la fréquence en Inde sont les mêmes qu’en France (230 V, 50 Hz). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils.
La différence se fait sur les prises de courant. Certaines sont comparables à celles qu’on trouve en France (fiches rondes). D’autres possèdent des fiches certes rondes, mais aux orifices plus larges et plus écartés que nos prises. Dans la plupart des cas, un adaptateur traditionnel fait l’affaire.

Coupures d’électricité fréquentes.
Ne pas oublier une lampe de poche.

Evitez de laisser brancher vos appareils électriques, l’électricité est encore pour beaucoup d’habitants un luxe, apprenez à la préserver.

TÉLÉPHONE
  • De la France vers l’Inde : composer le 00 + 91 + indicatif de la ville sans le 0 + numéro du correspondant.
  • De l’Inde vers la France : composer le 00 + 33 + numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
  • Il est possible d’acheter une sim card sur place. Internet est disponible dans certains hôtels et café dans les grandes villes uniquement
RÈGLES À RESPECTER POUR ÉVITER MALADIES ET BOBOS
  • Faire attention aux fruits et légumes crus
  • Se laver les mains avant les repas.
  • Se méfier des coupures et égratignures. Sous ces climats, elles peuvent mettre beaucoup plus de temps à guérir (n’hésitez pas à nous consulter en cas de petites plaies).
  • Privilégiez le coton au synthétique à cause de l’humidité et de la chaleur pour éviter les irritations de peau.
  • Garder aux pieds des tongs en plastique sous la douche pour éviter les champignons divers qui germent sous les tropiques. L’eau est le principal vecteur de maladies.
  • Ne consommez pas d’eau du robinet, achetez de l’eau en bouteille.
À FAIRE / À NE PAS FAIRE
  • Ne pas réaliser de prises de vues des aéroports, des sites « stratégiques » (ponts, bâtiments militaires…).
  • Eviter les tenues trop découvertes pour les femmes, revêtir une tenue décente lorsque vous visitez temples ou mosquées.
  • Parfois, la présence de personne étrangères n’est pas tolérée dans les temples hindous ou à l’occasion de certaines processions.
  • En couple : être très discret sur les gestes d’affection dans les lieux publics indiens.
  • L’homosexualité est illégale en Inde (article 377 du Code pénal), bien que cette législation n’ait pas été appliquée récemment à l’encontre de touristes étrangers. Il convient malgré tout d’être très discret concernant les gestes d’affection en public.
  • Éviter les baignades dans les eaux stagnantes
  • Éviter de marcher pieds nus sur le sable et les sols humides.
  • Ne caressez pas les animaux dans la rue

tickets vertsNos séjours en Inde