La Suède

Suède - monde Placeholder
Suède - monde

 

Drapeau SuèdeLa Suède est un pays scandinave offrant de larges horizons et un climat vivifiant. Des montagnes grandioses, des rivières sauvages, des lacs paisibles, des hectares de forêt à couper le souffle: la Suède a de multiples facettes changeantes à travers les saisons.

Et en Suède, on se sent bien ! Le bien-être et la nature sont intégrés au mode de vie suédois, et la population y est accueillante et ouverte.

icone superficieSuperficie :
438 576 km²

Capitale :
Stockholm

Monnaie :
Couronne Suédoise (SEK)

Langues officielles :
le Suédois

icone fete nationale vertFête nationale :
6 juin (Indépendance)

icon book vert Religions :
Chrétienne – 80% de la population suédoise appartient à l’église nationale évangélique-luthérienne, les 20% restants se partagent en catholiques, juifs, orthodoxes, bouddhistes et musulmans.

zoom vert

En savoir plus sur la Suède

CONTEXTE HISTORIQUE

Si on revient 15 000 ans en arrière, la Suède était entièrement couverte de glace. C’était le temps de la “période glaciaire”. Il a fallu attendre 3000 ans de plus pour que la partie sud du territoire se dévoile, et que des humains et des plantes apparaissent. A cette époque, les hommes vivaient de récoltes et de pêche et commençaient à construire des outils. C’était le début de l’âge de pierre. La période de bronze a suivi : les hommes ont commencé à acheter et à vendre des objets en Europe. S’en est suivie la période de fer.

C’est durant le Moyen-Age (l’an 1000-1520) que le christianisme est apparu, de même que son 1er roi chrétien Olof Skötkonung. Cette période marque de nombreux changements pour le pays : de nouvelles villes sont construites et la Suède se divise en plusieurs provinces. A noter que le parlement se développe et commence à promulguer les lois du pays.

La fin de la période Moyen-Age marque l’affrontement de la Suède, du Danemark et de la Norvège. Leur but ? Obtenir le pouvoir en Scandinavie. Un accord découle de cet épisode en 1397 : les pays scandinaves signent l’Union de Kalmar. Les 3 pays ne font plus qu’un à depuis la signature de cet accord.

Au 16ème siècle a lieu “le bain de sang de Stockholm” : le roi danois fait décapiter 100 nobles à Stockholm. Les suédois se révoltent après cet épisode et Gustave Vasa arrive à prendre le pouvoir sur le roi danois. Il est couronné le 6 juin 1523 et la paix revient petit à petit en Suède.

Du 16ème jusqu’au 18ème siècle, la Suède s’implique dans de nombreuses guerres autour de la mer Baltique, mer importante pour le commerce. Le pays s’est emparé de plusieurs territoires au nord de la Pologne et de l’Allemagne.

Au 18ème siècle, c’est l’époque des Lumières. Une grande partie de la population apprend à lire et les idées affluent. Le roi Gustave III devient roi de Suède en 1772 mais il est assassiné 20 ans après en raison de sa tentative de coup d’état et de sa volonté de régner seul.

Au 19ème siècle, la Suède est en guerre avec la Russie. Elle en sort perdante et doit céder la Finlande et la Russie. Cependant, la paix commence à régner et la population suédoise augmente. Une augmentation qui force beaucoup de suédois à rechercher du travail en dehors du pays et plus spécifiquement en Amérique. Entre 1865 et 1914, on dénombre presqu’un million de suédois qui émigrent en Amérique.

Le phénomène d’industrialisation en Suède est arrivé plus tard que dans d’autres pays européens. Il faut dire que la plupart des suédois vivaient encore d’agriculture. C’est grâce à la construction des chemins de fer dès 1860 a pu commencer à vendre du bois et du fer aux autres pays. Les grandes industries sont par la suite arrivées.

La Suède intègre l’Union Européenne en 1995 après plusieurs négociations et l’organisation d’un référendum qui donne une majorité en faveur de l’adhésion. Il faut savoir que pendant longtemps, le pays a choisi de rester à l’extérieur de l’Union Européenne et de sa construction. Maintenant, la Suède est perçue comme le porte-parole du maintien de la paix et de la protection environnementale et constitue le  3ème plus grand pays de l’UE de par sa superficie.

ORGANISATION POLITIQUE

La Suède est une monarchie constitutionnelle. En 1974, c’est l’adoption d’une nouvelle Constitution qui est décidée et le roi Carl XVI est nommé en tant que chef honorifique de l’état. Le parlement est constitué d’une seule chambre de 349 sièges. Les membres sont tous élus au suffrage direct, pour une durée de 4 ans et chacun d’eux est individuellement responsable devant le “Riksdag” (traduit par le “Parlement”).

Parmi les faits politiques marquants, il faut retenir les élections législatives de 2014 avec la victoire (de justesse avec 43,7% des voix !) du candidat social-démocrate Stefan Lôfven. Il obtient le soutien du Parti de Gauche et forme un groupement de coalition avec le groupe des Verts.

L’autre fait marquant à retenir est la montée en puissance du groupe d’extrême-droite des Démocrates de Suède qui constitue la  3ème force politique la plus puissante du pays.

Jusqu’en 2022, le parti social-démocrate et celui de droite ont décidé d’unir leurs forces, dans l’espoir de faire reculer et de contenir la montée de l’extrême-droite. Cette décision constitue un accord historique et annule les élections qui étaient prévues en mars 2015. Les prochaines élections auront lieu le 9 septembre 2018.

CONTEXTE ÉCONOMIQUE

Au début des années 90, la Suède connaît de fortes difficultés économiques : la bulle immobilière s’effondre, le taux de chômage augmente et de sérieux déficits publics apparaissent. Pour remédier à ces difficultés, le pays décide d’adopter plusieurs réformes structurelles qui permettront de soutenir la compétitivité et la politique d’exportation. 

En raison de son ouverture à l’international (s’élevant à 90% du total des échanges économiques !) et de l’importance de la zone euro, la Suède reste dépendante de la conjoncture internationale et européenne en matière d’économie. Ses échanges ont cependant positivement progressé avec les autres pays membres de l’UE. Par exemple, les échanges avec la France ont largement doublé !

Actuellement, la situation économique de la Suède se porte bien. La situation du marché du travail se stabilise, ainsi que le taux de chômage. Les finances publiques sont, depuis plusieurs années, à l’équilibre budgétaire et la dette suédoise devrait passer sous le seuil des 40% du PIB en 2018. 

L’un des principaux défis pour le pays reste celui lié à la crise immobilière : la Suède est en surchauffe et l’endettement des ménages est trop élevé.

A noter enfin que l’accueil des réfugiés est très favorable : entre 2014 et 2016, près de 270 000 réfugiés ont été accueillis, soit le taux le plus élevé de l’UE. Malgré cela, les capacités d’accueil ont été limitées : la capitale a dû durcir sa politique et sa législation en matière d’asile et a provisoirement rétabli les contrôles aux frontières cette année.

GÉOGRAPHIE

La superficie de la Suède (450 000 km2) fait d’elle le 3ème plus grand pays d’Europe de l’Ouest. Néanmoins, le pays ne compte que 9 millions d’habitants, la minorité lapone étant située au nord. La Suède partage ses frontières avec 2 pays : la Finlande et la Norvège, et un pont aérien-souterrain la relie au Danemark : le Pont de l’Øresund qui relie avec ses presque 8000m de longueur, les villes de Malmö en Suède et de Copenhague au Danemark.

Côté nature, de nombreux lacs et forêts de différentes tailles couvrent plus de la moitié du pays ! A noter que la Suède dénombre aussi des dizaines de milliers d’iles, habitées ou parfois désertes et de récifs dénudés, dans le golfe de Botnie : ici, les iles sont reconnues pour leur beauté naturelle et leur patrimoine unique.

En général, la géographie du pays est largement dominée par ses interfaces littorales et maritimes.

LANGUES ET DIALECTES

La langue officielle du pays est le suédois, parlé par la très grande majorité de ses habitants. Le suédois est une langue d’origine scandinave, assez semblable au danois et au norvégien qui font toutes partie du groupe des langues germaniques du Nord. Il est donc assez facile pour un suédois, un norvégien et un finlandais de se comprendre mutuellement sans trop d’efforts.

Historiquement, la langue suédoise a subi beaucoup d’influences françaises, allemandes et anglo-saxonnes. Durant son histoire, le suédois a ainsi emprunté de nombreux mots allemands et anglais principalement. Dans un dictionnaire suédois, on découvre rapidement que plus de la moitié des mots proviennent du bas-allemand, mots qui ont surtout été importés au 13ème et 14ème siècles. Depuis le 19ème siècle, c’est l’influence anglaise qui domine.

A noter que la Suède ne dispose d’aucune donnée officielle sur les différentes langues parlées par ses habitants. Le pays a donc récemment décidé de prendre en compte les langues natales plutôt que les deuxièmes langues parlées en Suède pour ses recherches. Ce parti pris montre que la deuxième langue la plus parlée après le suédois est… l’arabe ! L’arrivée de nombreux réfugiés et migrants en provenance du Moyen-Orient ces dernières années expliquerait en partie ce phénomène.

CULTURE

Il est difficile de définir concrètement la culture suédoise. La raison principale, c’est que c’est une culture qui évolue au fil du temps et des phénomènes qui se passent au sein de la société. On peut distinguer tout de même plusieurs facteurs dits « typiquement suédois » :

  • le « lagom »: ce petit mot pourrait définir à lui-seul tout l’art de vivre des suédois. Traduit comme « ni trop, ni trop peu », il rend compte de leur mode de vie modéré, minimaliste et mesuré.
  • la nature : beaucoup de suédois accordent de l’importance à la nature qui les entoure. Il existe d’ailleurs une loi spécifique qui se traduit par un droit d’accès à la nature, appelé « Allemansrätten » : cette loi permet à tout citoyen de se déplacer de manière libre dans la nature, quelque soit le propriétaire du terrain. La nature est un symbole fort pour l’identité suédoise.
  • le climat : pour beaucoup de suédois, le climat joue une influence importante et peut affecter leur culture. Un hiver long ne favorisera pas les rencontres en plein air mais plutôt dans les cafés ou dans les maisons. Quand arrive l’été, les suédois adorent rester dehors et leurs relations sociales sont favorisées.
  • Le savoir-vivre et la ponctualité : les suédois ont pour habitude et réputation d’être accueillants, ponctuels et discrets. Il peut être mal vu d’arriver en retard, même si ce dernier n’est que de 5 minutes. Beaucoup d’entre eux considèrent donc qu’arriver en retard est un signe de non-respect.
  • l’art / le design : en témoignent certaines industries suédoises, le mot « design » évoque en Suède l’élégance et la simplicité. Cette forme d’art est apparue dans les années 20 avec l’apparition du concept « Swedish Grace » garde la même signification au fil du temps : un design fonctionnel et simple qui allie les couleurs claires et le respect des matériaux.
GASTRONOMIE

Les « basiques » de la culture gastronomique suédoise sont le porc, le poisson (surtout le hareng et la morue !) et la pomme de terre. Les champignons ainsi que le renne sont également très appréciés. L’assiette classique et idéale pour un suédois : un morceau de saumon poché avec des pommes de terre accompagnés d’une sauce à l’aneth. Ne pas oublier le traditionnel « smörgas », cette tranche de pain de mie accompagnée de crevettes, de hareng, de saumon fumé et de quelques rondelles de concombres pour un brin de fraicheur.

En général, les suédois dinent tôt, environ vers 18h. Ils ont aussi l’habitude de s’octroyer une pause snack (la « fika ») à n’importe quel moment de la journée.

A noter que l’eau du robinet est bonne et toujours potable. Les suédois aiment boire du lait et de la bière. Dans les bars, la plupart boivent de la starköl, et aiment accompagner leur hareng d’un petit verre d’eau de vie. A Noel, ils préfèreront boire du bon vin chaud.

idée iconInformations utiles avant votre départ

FORMALITÉS ADMINISTRATIVES

Pour voyager en Suède, une carte d’identité en cours de validité suffit (pour un voyage de moins de 3 mois).

 

SANTÉ

Aucun vaccin n’est obligatoire lorsqu’on séjourne en Suède. L’eau est bonne et potable. Dans la partie nord du pays uniquement, il convient de se protéger contre les moustiques qui sont nombreux, en préférant les crèmes locales et les moustiquaires.

Il est interdit depuis le 1er juin 2005 de fumer dans tous lieux publics.

Niveau sécuritaire, la Suède est un pays sans danger et très bien encadré. Néanmoins, une rencontre avec un renne durant la nuit est probable sur la route. Il convient donc de rouler prudemment.

CLIMAT ET ENVIRONNEMENT

La Suède jouit d’un climat assez tempéré tout au long de l’année. Que vous vous situiez au nord ou au sud du territoire, l’été est quasi le même, excepté que les journées sont un peu plus longues au sud. Quand arrive l’hiver, il faut bien se couvrir ! Surtout au nord du pays, et à l’intérieur des terres. Le froid a tout de même ses avantages : il est possible par exemple de s’adonner à des balades en traineaux à rennes !

Quant aux aurores boréales, elles s’observent essentiellement au nord, et durant les nuits hivernales qu’elles surgissent et offre un spectacle des plus magiques. Pour pouvoir les apprécier au maximum, il est préférable de se situer dans un endroit éloigné de la ville et de ses lumières et de venir entre les mois de février et d’avril.

 

DÉCALAGE HORAIRE

Il n’y a pas de décalage horaire entre la France et la Suède.

MONNAIE

L’unité monétaire est la couronne (krona), abrégée Sek (ou Sk).

Elle vaut environ 0,10 €, 0,11 Fs et 0,12 $Ca (début 2016) ; 1 € = environ 9,50 Sk.

Si vous faites attention à vos dépenses, vous vous rendrez compte que la Suède n’est pas un pays si cher que cela. Le coût de la vie y est à peine plus élevé qu’en France. Seuls l’essence et l’alcools restent plus élevés.

ÉLECTRICITÉ

Le voltage et la fréquence en Suède sont les mêmes qu’en France : 230V, 50Hz. Nul besoin d’adaptateur, les prises électriques sont compatibles avec les fiches mâles de vos appareils en France.

RÈGLES À RESPECTER POUR ÉVITER MALADIES ET BOBOS
  • Rien de spécial
À FAIRE / À NE PAS FAIRE
  • Les suédois sont très respectueux du « chacun son tour » : c’est pourquoi il vous faudra faire la queue patiemment, surtout dans les boutiques ou en attendant votre bus.
  • Lorsque vous faites la queue, mettez une certaine distance entre vous et les personnes.
  • Limitez au maximum les contacts physiques en privilégiant une sobre poignée de main lorsque vous saluez.
  • Evitez de parler trop fort : les suédois n’apprécient pas ceux qui le font et qui tentent de « se distinguer ». La « Jantelagen » (Loi de Jante ») est une loi non écrite qui met avant l’idée qu’ « aucune tête ne doit dépasser ». Se mettre en avant n’est pas bien vu.
  • Respectez la nature et l’environnement suédois. Vous constaterez rapidement que les rues sont très propres. Il est très rare de voir un mégot ou des papiers par terre. La Suède est un pays écolo dans lequel la nature s’entremêlent aux habitants.
  • Les routes suédoises comprennent une bande de goudron sur la droite qui est réservée au dépassement. Ainsi, si vous souhaitez dépasser, il vous faut vous rapprocher de l’automobiliste qui se déplacera sur cet espace pour vous laisser passer.
  • A la piscine, on se change et on se douche nu(e)s dans les vestiaires. Quelques douches individuelles permettent de se laver tranquillement pour les plus pudiques. Au sauna, ne soyez pas choqué de voir les suédois nus ou quasi-nus. Pour les plus pudiques, la serviette et le maillot de bain sont évidemment autorisés.
  • Il est interdit de fumer dans tous lieux publics.

tickets vertsNos séjours en Suède